fallback-image

Vidéo : l’histoire de l’iPod résumée en 3 minutes

Le destin d’Apple a changé drastiquement il y a presque 20 ans avec la sortie d’un lecteur de musique digital à la simplicité trompeuse.

C’est le 23 octobre 2001 qu’Apple leva le rideau sur le tout premier iPod, qui était livré avec 5GB de stockage dans une boîte blanche brillante pas plus grande que deux jeux de cartes.

Apple a décidé de dévoiler son lecteur de musique portable durant un « special évent » discret au campus Apple à Cupertino. La presse et les fans de la marque ont découvert l’iPod avec beaucoup de scepticisme. La critique se demandait qu’est-ce qu’Apple pouvait bien imaginer à vendre des gadgets musicaux. Beaucoup ont proclamé condamnation (ce n’était pas la première fois ni la dernière que les gens questionnaient la pomme).

D’ici 2004, l’iPod était devenu un produit à large succès, et certains mythes et légendes ont fait leur apparition sur le sujet de sa création. Lorsque les historiens dans 100 ans rappellerons l’héritage légué par Steve Jobs, il n’y a aucun doute qu’ils mentionneront l’iPod parmi les premiers exemples. Mais alors que Jobs eût un rôle intégral dans la naissance de l’iPod, le produit ne s’est pas créé tout seul. Une équipe diverse d’employés et entrepreneurs Apple ont donné naissance à l’iPod.

Derrière chaque produit à succès se cache un problème en recherche d’une solution. Ce problème en l’occurrence dans le cas de l’iPod impliquait l’état pitoyable du jeune marché des lecteurs MP3 à la fin des années 90.

Les lecteurs portables MP3 existaient depuis le milieu des années 1990, mais Apple a constaté que tout le monde sur le marché offrait une expérience utilisateur plutôt terne. Steve Jobs avait un terme assez fort pour décrire des gadgets comme ça: « de la merde ». Tout le monde chez Apple était d’accord.

Après des dizaines de prototypes, l’équipe de Jony Ive a choisi un design en particulier : une simple boîte, de la taille d’un paquet de cartes, revêtue d’une façade en polycarbonate blanc qui s’installe dans un boîtier en acier inoxydable finition miroir.

Ive a voulu que le boîtier en acier inoxydable blanc et «incroyablement neutre» de l’iPod le distingue d’un monde de gadgets numériques portables noir et gris foncé.

L’iPod n’aurait pas de couvercle de batterie amovible, pas d’interrupteur marche / arrêt et pas de vis. Apple scellerait la magie technologique interne de l’iPod loin des mains indiscrètes de l’utilisateur, transmettant silencieusement un message simple : ça marche !

Après six mois de dur labeur, l’iPod a commencé à ressembler à quelque chose. Les efforts concentrés et bien organisés des différentes équipes d’Apple ont prouvé qu’ils pouvaient terminer le produit à temps. À ce jour, Apple a vendu plus de 400 millions d’iPod.

 

charles

Related Posts

fallback-image

Les dossiers gargantuesques d’OS X Yosemite

fallback-image

Retrouver ses mots de passe perdus grâce au trousseau d’accès

fallback-image

3 astuces à connaître avec Safari sur Mac

fallback-image

Test Deezer vs Spotify

No Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *